Hipolyte de MonteOseille doit réviser!

Publié le par Herlez Grégory

Suite à la publication de l'un de mes articles annonçant la nouvelle campagne publicitaire de Neuf Télécom, j'ai reçu un commentaire de Thierry qui m'a fait part de son indignation. En effet, dans la pub, Hipolyte exige aux clients de Neuf Telecom (je site): "... que vous payâtes". Hors, comme Thierry le souligne, "l’imparfait du subjonctif à la deuxième personne du pluriel donne : "que vous payassiez" et non "que vous payâtes" (vous payâtes s'emploie au passé simple de l'indicatif, mais puisque que l'on leur demande de payer, c'est qu'ils ne l'ont pas encore fait.)".

Je tenais à souligner cette erreur car je trouve inadmissible qu'une telle erreur soit faite. Quelle éducation pour les plus jeunes (et les moins jeunes, car je suis passé à travers aussi) (Eh, oui! Honte sur moi! Pourtant, c'est tellement évident!)? La publicité ne doit pas abrutir les téléspectateurs. Elle est là pour susciter l'envie, une envie d'achat, d'adhésion... Aussi, la publicité (voire la télévision) est souvent accusée de prendre les gens pour des abrutis. Neuf Télécom a passé un cap en voulant transformer les téléspectateurs en abrutis.

 

 

 

Publié dans Communication

Commenter cet article

Darco 29/09/2005 12:45

Salut à tous,

Effectivement je crois que tous les francophones qui sont allés à l'école ont sursauté.
L'imparfait du subjonctif, c'est bien de le connaître, la concordance des temps, c'est encore mieux :
Pas besoin de l'imparfait puisque la phrase est au présent. "J'ordonne que vous payiez" ça suffit.
Maintenant, que le vieux françois s'y mit est un autre problème...Neuf télécom fut mal conseillé, voila tout.
C'est un métier ! ;oD
Darco

Amandine 21/09/2005 11:44

la honte !
j'adore cette pub

Samuel Degasne 16/09/2005 14:17

Imparfait du subjonctif... Peut-être. Mais avez-vous pensé que cette phrase pouvait provenir de l'ancien français ?

Je ne sais pas ce que cela donnerait, mais c'est une éventualité qui n'a pas été soulignée.

Nassim 16/09/2005 11:59

Il fallait tout de même le remarquer, mais il est vrai que malheuresment ce genre de faute de français passera de plus en plus inaperçu dans un monde où le langage SMS devient courant, et où la qualité de l'éducation française n'est pas pour moi un exemple grandissant...

Ben 16/09/2005 00:59

Un bon produit ?? ou tout simplement pouvoir revendiquer un nombre d'abonnés important.
Peu importe la qualité du produit, il 'y a qu'a regarder le nombre croissant de plaintes concernant les FAI et les téléphonistes : facturations abusives, hot-line hors de prix, déconnexion intempestives... et j'en passe...
Je pense que l'on verra une véritable révolution, lorsque au delà des débits, des prix des forfaits, de la couverture... le publicistes mettront réellement en avant les plus produit (hot-line gratuite, CGV accessible...etc, etc...)
Ce n'est pas l'humour d'une pub qui me fera craquer, mais bien son plus produit... et pour l'instant seul Club Internet semble se positionner sur ces aspects là.