Feel : une campagne qui ne fait pas froid aux yeux chez Levi's !!!

Publié le par Grégory Herlez

Pour sa campagne de communication, Levi's a voulu miser sur la sensation que procure sa nouvelle gamme de jeans, Square Fits. Pour promouvoir l'importance du bien-être que procure le prêt-à-porter de la marque, Levi's a trouvé comme ambassadeur de cette campagne, baptisée "Feel", quatre mannequins aveugles ou malvoyants.

Ainsi, la célèbre marque fait d'une pierre deux coups. D'une part, elle renforce son identité comme entreprise humaine, qui n'exclut pas. Les visuels ne mettent pas en avant l'handicap de ces personnes. D'ailleurs, seule la signature révèle que "Aaron, (est)aveugle depuis l'âge de 8 ans". En mettant en avant, de manière qualitative,  une population minoritaire souvent exclut par la société, la marque augmente son capital sympathie.

D'autre part, l'importance est mise, non pas sur le jean comme produit beau pour les yeux, mais sur le ressenti du produit, agréable comme une seconde peau (en effet, nous savons tous que la sensation est accrue chez les déficients visuels). Cette idée est appuyée par les accroches telles que "La sensation est mon premier regard", "Mes mains l'ont tout de suite repéré", "Le toucher ne se trompe jamais" ou encore "Un bon look, ça se voit au feeling".

Levi's frappe donc un grand coup en s'éloignant du mannequin parfait (bon, il faut dire que physiquement, ils n'ont rien à m'envier non plus). Dommage que la campagne ne soit relayée qu'en presse (jusqu'en décembre). Mais à la fin d'octobre, Levi's devrait revenir avec deux nouvelles campagnes, en TV et en affichage. Dans le même esprit?

Publié dans Communication

Commenter cet article

Sabine 13/12/2007 20:17

Stp je pourrai savoir si tu pourrai me donner un lien pr voir cette pub car sa m'intéresserai énormément de la voir merçi

Cyn 22/10/2005 03:20

Tin c'est vraiment pas mal...

Sam 21/10/2005 11:35

Je trouve cependant qu'il y a une limite dans cette action. Certes, elle est louable, mais elle fait du Benetton, c'est à dire : évoquer un thème de société pour attirer la sympathie, alors qu'aucun fond n'est reversé à des association en rapport.

VOila ce que j'appelle une "entreprise humaine".